Produire des chevaux de dressage vraiment pratiques

Combien des poulains que vous avez faut naître ont été acquis par des cavaliers de Grand Prix ? Sans nous avancer beaucoup, rares sont les éleveurs qui peuvent se targuer d’être les fournisseurs officiels d’Isabelle Werth, Charlotte Dujardin ou encore Jessica Michel. Et pour cause : 95% des cavaliers sont amateurs et pratiquent l’équitation pour leur plaisir avant toute chose.


Produire des chevaux de dressage pratiques
Célébration WE, issu d’un étalon poney et d’une mère de race Cheval

Selon un sondage mené début janvier 2022 par Pépite, les 3 premiers critères évoqués par les cavaliers lorsqu’ils achètent un cheval de dressage (hormis la santé qui est juste obligatoire selon nous pour proposer un cheval à la vente) sont le modèle, les allures et le mental.


Pour aller plus loin, le modèle est évoqué dans le sens de la conformation (bien fait et joli), mais également dans la taille (exit les géants de 175 cm au garrot !). Les allures doivent être de qualité mais ne doivent pas primer sur la praticité et la facilité sous la selle. Après tout la logique veut que peu d’amateurs ressentent l’envie de dompter des géants pleine de sang avec des allures irréelles, capables sur le papier d’aller au Grand Prix, mais que leur mental empêchera toujours d’évoluer ou de s’adapter à un amateur, même doué.


D’où ces questions : jusqu’à quel point et sur quels critères un étalon doit-il en premier lieu être améliorateur selon vous ? Pour qui sont destinés les chevaux et poneys que vous produisez en tant qu’éleveur ? Qu’attendez-vous d’un bon cheval de dressage en tant que cavalier amateur ?


Force est de constater que certaines races ont mis l’accent sur une sélection par le potentiel le plus élevé possible, en faisant l’impasse souvent sur le mental. En ajoutant à cela des méthodes d’apprentissage de l’équitation basées non plus sur des objectifs de compétition mais plutôt sur une équitation plus naturelle, centrée sur un plaisir partagé et privilégiant le bien-être animal. L’adéquation entre les montures proposées et les attentes des cavaliers amateurs n’est donc plus tout à fait en phase.


Utiliser un étalon poney de dressage peut être l’une des réponses à ces enjeux de société et d’évolution du marché des chevaux de dressage. En apportant leur praticité, ces étalons se croisent ainsi facilement avec des juments sanguines et délicates, sans détériorer les qualités d’allures plébiscitées par les cavaliers amateurs.


Par ailleurs les étalons poneys de dressage permettent de diminuer la taille des grandes juments de plus de 170 cm, en vue de produire des chevaux de dressage de taille plus adaptée au commun des mortels (155 - 165 cm).


Nous vous invitons à découvrir notre catalogue d’étalons poneys de dressage et faisons le pari que vous serez étonnés de leur qualité 🤗

31 vues0 commentaire